ISFEC d’Auvergne
13 rue Richelieu
63400 Chamalières
Téléphone : 04.73.98.49.60
Fax : 04.73.98.49.69
Contact

Evaluation

Dans ce master, l’évaluation prend un statut spécial. Elle est à la fois nécessaire à la validation du master mais est aussi objet de formation.
Pour ces raisons nous insistons tout au long du parcours de master sur la dimension formative de l’évaluation par la mise en place pour chacun des étudiants d’une pratique du portfolio. Cette démarche de portfolio permettra à la fois d’assurer un suivi personnalisé et d’impliquer l’étudiant dans l’évaluation de ses compétences.

​L’évaluation est prise en charge dans les 5 blocs de compétences qui comprennent chacun des Unités d’Enseignement, d’intégration des ressources en situation professionnelle. Chaque bloc de compétences est ainsi évalué par une série d’épreuves qui comprend :

* des situations professionnelles structurantes (SPS)
* des travaux de natures diverses (Travaux de type concours (travail sur table, oraux, contrôle continu), Production d’écrits, etc.)

Un bloc sera évalué :

* a minima par 2 épreuves dont au moins 1 SPS par an
* a maxima par 4 épreuves dont au plus 2 SPS par an

​​L’évaluation des compétences repose sur un jugement centré sur le processus d’apprentissage. La compétence est démontrée par l’observation des étudiant.es dans le traitement de tâches complexes :

* contextualisées et "authentiques" (réelles, ou proches de situations réelles) ;
* nécessitant la construction d’une production élaborée par l’étudiant ;
* s’appuyant sur la mobilisation des acquis de formation, de façon articulée ;
* proposant un contexte d’autonomie et d’autonomisation, incitant l’étudiant à aller chercher les ressources lui permettant d’arriver à un résultat attendu ;
* pouvant comporter une collaboration entre les pairs.

On entend par Situation professionnelle structurante (SPS), une épreuve autonome de validation des compétences (production séparée) insérable dans un portfolio. Elle place un étudiant ou un groupe d’étudiants dans une situation complexe qui exige de mettre en œuvre simultanément plusieurs compétences du référentiel. Cette mise en œuvre doit les amener à mobiliser et intégrer de manière cohérente et simultanée différentes ressources ; savoirs et savoir-faire multiples. Ces situations font appel à des pédagogies actives diverses basées sur des situations problèmes issues de contextes professionnels réels ou simulés.

​Validation des crédits ECTS

L’échelle de validation utilisée pour chaque épreuve est celle prévue au cahier des charges du master (Arrêté du 28 mai 2019 NOR : MENH1910289A) :

* en fin de master 1 ; le niveau minimal attendu est 1 pour chaque bloc
* en fin de master 2, le niveau minimal attendu est 2 pour chaque bloc

Pour valider un bloc, il faut avoir validé l’ensemble des épreuves prévues pour le bloc. La validation du bloc engage l’obtention des crédits ECTS attachés aux UE du bloc.
Si une épreuve n’est pas validée, alors l’ensemble du bloc est non validé. En cas de non-validation d’une épreuve, une épreuve de rattrapage est systématiquement envisagée.

​Chaque UE a une valeur définie en crédits ECTS. Le master correspond à 120 crédits capitalisables, c’est-à-dire définitivement acquis une fois validés. Ainsi, il est toujours possible, après une interruption, de reprendre des études là où on les avait laissées. Ces crédits sont également transférables dans les autres pays de l’Union européenne.